le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

Une brume étrange...

L'entité se débattait avec véhémence contre la force mentale d'Habygâ, cependant que l'Ange-dieu Néphysthéo la mutilait de l'intérieur afin de s'en extraire... usant au mieux de sa propre faculté mentale pour obtenir de l'aide:

Par la puissante Lumière des Justes: Ô toi le Très-Haut qui m’a créé, je t'en conjure, donne-moi la force de m'extirper de cette ignoble créature qui osa te braver !

    Alors il y eut d'autres crépitements en même temps qu'une sorte de brume rouge, étrangement vaporeuse, apparut peu à peu. Cela devait sortir du sol à l'endroit précis où se trouvait le dangereux prédateur. Et s'il s'en inquiétait, c'est parce qu'il pouvait la voir sortir exactement par là où il s'était connecté pour puiser l'énergie du pseudo bouclier-barrière! Cela qui peu à peu le pénétrait commença par colorer lentement ses membres inférieurs. Le phénomène en devenant sous-cutanné s'apercevait plus particulièrement dans les endroits où la peau se montrait la moins épaisse. C'était comme si des milliers de fourmis rouges avaient entrepris de dévorer sa chair! L'horrible prédateur tenta de s'en défaire en gesticulant. Mais il en désorganisait d'autant sa pensée si maladroitement, qu'il déverrouilla, l'espace d'une seconde, le maléfice retenant Néphysthéo. L'ange-dieu de lumière pu constater que l'intérieur déjà bien perturbé par lui, accusait ce relâchement énergétique à son endroit. Il se dit que ceci résultait probablement d'une réaction d'autodéfense incontrôlée de l'organisme du monstre, et que ce glissement inopiné de l'étreinte énergétique qui avait été volée au bouclier devenait une aubaine... Alors, de nouveau, Néphysthéo avait fait usage de toute sa force mentale qu'il venait d'unir cette fois à celle d'Habygâ. Et cela avait permis à son essence active de jaillir enfin par l'une des deux gueules sifflantes et puantes. Laquelle certes se referma, mais un peu tard!

 

Néphysthéo était exténué: et en se matérialisant plus lentement que la norme, il savait qu'il allait courrir un autre danger. Mais pour cette fois, il avait fait usage de précision. Sans doute aidé en cela par Habygâ... car il se trouvait à se reconstituer à l'intérieur de la sphère! La déesse s'en trouvait tout de même ébranlée. Elle en pleurait d'amour et d'émotion. Elle-même se sentit soudain épuisée. Elle avait tant à la fois participé et craint pour son mari!

Ne... Ne perdons pas... De temps! Lui dit Néphysthéo. Il... Il nous faut quitter cet endroit... Car crois-moi… Il y a tellement d'énergie dans ce... heu... Cette bête, qu'elle pourrait... encore se révéler dangereuse… Même si je l'ai grièvement blessée dans sa partie animale.

Sans compter que l'ange gris est loin de se trouver complètement démuni, confirma Gabryel toujours relié par télépathie avec sa fille. Nous devons prendre en considération une possible immunité de sa partie sombre précisa-t-il. D'ailleurs il n'est pas à exclure que si nous lui en laissons le temps, sa grande proportion d'énergie grise pourrait bien réparer celle de matière noire, et faire qu’une fois confondues tout serait à recommencer!

 À peine avait-on "entendu" l'avertissement du Grand dieu Ange, que l'on put voir en effet l'animal, qui de paralysé à rougeâtre, virait à nouveau et imperceptiblement au gris, avec ça et là des tressautements musculaires! Tandis que pour les occupants de la sphère, le trop lent processus de retrait des arbres Faye pour la libérer de son camouflage naturel, semblait devoir durer encore le temps d'une petite éternité d'angoisse intense. Malgré que la Fée Estarie, qui en avait repris le commandement, faisait pourtant ce qu'elle pouvait pour accélérer son mouvement...

¤

 

 Cependant que très haut dans le son ciel: l'étoile de Yäga se verrait bientôt au zénith…. Alors les nues complices choisirent de disparaitre…

Installée elle aussi très haut mais dans l'air, Morganie continuait de renseigner l'opérateur. Ce qui n'empêcha pas que lorsque le faisceau de lumière jaillit enfin, tel un rayon laser, il manqua de peu la toucher. Alors la chasseresse monta vivement d'une bonne centaine de mètres supplémentaires. Puis elle invita cette fois Habygâ à manœuvrer comme il faut la sphère qui était redevenue aussi belle, transparente et luisante, qu'une bulle de savon...

Mon chéri, dit la blonde déesse à Néphysthéo recouvrant peu à peu son énergie… Je vais te proposer de remplacer Estarie aux commandes mentales, car...

J'ai compris, répondit l'ange-dieu de lumière. Il suivait de nouveau l'action. Et sans perdre une seule seconde, il s'était levé. Il montra même de la vigueur dans son mouvement…

Je sais ce que tu attends de moi, mais crois-tu que la sphère y résistera?...

Nous verrons... Répondit calmement Habygâ d'une voix déjà lointaine.

Sans attendre, elle était entrée en état de transe... Il convenait qu'elle puisse ainsi joindre la voie céleste qui conduit les déesses via la puissante Athséria.

*

 



09/09/2017
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres