le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages
Robert-2009-aimer----perdre-la-raison.mp3

Entre Rêve et Réalité...

 

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2015/09/808342/Fond-d----cran.jpg

 

 

Dans ce monde qui est mien rien n'est certain… le sentiment papillonne les choses. On y voit des calices où s’abreuvent les filles de Mnémosyne, enfiévrées de délices.

 

J'y vois des Nymphes saccager la soie de mes toiles… Pour en voler la rosée du matin qu’elles étalent… doucement encrée… sur des Vélins précieux.

 

J’y dépose après elles de délicats pigments aquarelle: afin que la magie de l’eau donne vie à mon œuvre naïve.

 

 

Alors, quand le tout se sur-réalise, le papier bienveillant s’enivre de l’étrange transparence ! Négligemment, j'envoie d’autres couleurs-projectile … pour cibler des ponts arc-en-ciel… sous lesquels soupireront à certains soirs de lune, les sirènes d’Andersen.

 

*

 

Dans mon monde aquarelle, assis au bord d'un puits sur sa margelle, je médite à mes heures, battant pendule… comme en cœur... réécrivant dans ma tête des poèmes de fête... Avec des mots qui font du porte à porte, offrant leurs songes gravés à l’eau forte.

 

 

J'y glisse l'esquisse d’un vent qui musarde… Le long d'un mur grimoire qui se lézarde.


Au ciel jaspé, quand l’ombre me fait face, s'incrustent des âmes… comme en rêve tenace: regards calligraphes, elles s'échapperont des nues avant de s'égailler parmi les fleurs de mon jardin secret. Dessin d’une enfance qui a fui vers son destin discret.

 

 

Tendrement de RHD

 

 

 

À vous qui du regard parcourrez mes phrases, peut-être vous semblera-t-il que mon style libertaire, tend au moins à montrer qu'il ne s'applique pas qu'à tenter de dépeindre les fresques mentales et autres frasques verbales d'un très modeste poète, quelque peu visionnaire et magnétiseur.

 

 

 

C'est ainsi que si je vous invite à l'intérieur de mon âme, c'est aussi pour y partager l'Elixir en vous asseyant à la table de quelques Anges-dieu tout droit sortis de mon imagination. S'admettant qu'ils m'ont permis alors de la dresser en des cieux que j'espère exister bien au-delà de mes nuées.

 

 

 

Certes, il se peut que les "puristes" n'y trouvent pas leur compte… Mais je fais le vœu que malgré-tout, quelques lecteurs moins exigeants se régaleront peut-être de certains passages où le complexe d'un scientisme, néanmoins popularisé, tentera de concurrencer l'abstrait du monde et des choses qui se rangent,  un peu trop facilement, dans les tiroirs bien pratiques de certains classeurs "paranormaux" qui côtoient  de temps à autre ceux de l'ésotérisme. Je ne doute pas que d'autres se trouveront frustrés devant mes mots tirés à la hue sans le dia, parfois sans cheval, et parfois même sans le moindre véhicule qui se connaisse ici-bas… Et que ceux-là auront raison de penser: ce type prend le risque de circuler dans le monde des auteurs sans pour autant respecter tous leurs codes et encore moins les lignes d'édition!

 

Ce à quoi je leur répondrai dans le même appareil mental, en admettant volontiers les raisons de leur monde, que si nous rêvons presque tous de publier un écrit, c'est moins pour en tirer un profit matériel que dans l'idée de laisser une très modeste trace de notre court passage… Et ce, en restant conscient que quels qu'en soient la forme et le fond, cela ne constituera jamais qu'une minuscule exposition qui ne montrera qu'une parcelle de pas grand-chose. Et que si ce n'est peut-être que l'écume d'une vaguelette mourante, je souhaite qu'au moins un peu de son sel sera utile à exhausser demain quelques goûts qui sont particuliers à la perception extrasensorielle innée.  

 

 

 

 

(Derniers articles)