le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Un engin lumineux.

      Le Prince de Lune s'était vêtu pour la circonstance de son bel habit à la blancheur immaculée. Il portait à la ceinture une épée splendide. Elle avait été forgée à son intention par le grand Vulcain qui la lui avait préparée sur la demande formelle du dieu des dieux de la grande spirale nommée Voie lactée. Ce qui fit que l'arme  lui avait donc été offerte par son propre père, le jour de son avènement. Ça n’était certes pas quelque chose que les manufactures humaines pouvaient concevoir! Celle-là était constituée d’antimatière. Seule conception avec le Naar, capable de réduire à néant les ambitions de ses ennemis et qui, si elle était bien maniée, était apte à pourfendre d'un coup toutes leurs enveloppes. De plus, l'on pouvait remarquer à ses côtés la présence des deux puissants Anges combattants promis, dont les ailes blanches étaient si longues qu'elles en touchaient le sol. Tandis que leur corps, dont la stature dépassait largement celle de Gabryel pourtant déjà bien bâti, était protégé d'une cuirasse brillante et souple, mais impénétrable. Leur engin lumineux s’était posé à proximité immédiate de la caverne sans faire le moindre bruit. Avec eux devant, cela faisait penser à une de ces représentations pieuses, cerclées par une clarté sacrée. Alors les autres quittèrent la table à leur tour, pour s’en venir les saluer, respectueusement.

 

– Allons mes amis, leur objecta Gabryel, je vous en prie! Oublions tout protocole, car je vous l’assure: votre élan de sympathie m'est plus accueillant.

 

Gabryel fit disparaître la sphère en la synchronisant avec l'aspect de son environnement. Et puis, posant ses mains sur les épaules d'Habygâ, il embrassa sa fille sur la bouche, comme le veut la tradition familiale. Ce fut ensuite l'accolade  chaleureuse, qu'il partagea avec Morganie et Néphysthéo. Et sitôt partagé un salut mutuel par geste de la tête, les nouveaux venus étaient entrés sans autres manières, s'installant à table sur les trois tabourets recouverts de cuir, qui venaient de leur être proposés.

 

– Chers tous, reprit l'ange-dieu Gabryel: mon père, le Grand Junyather, m'a parlé cette nuit. Quelqu’un que nous connaissons bien, m’a-t-il confié, l’aurait informé de vos difficultés. C'est dons sans perdre un instant que j'ai ce matin emprunté le vortex, car il convient que je vous informe d’urgence de ce qu'il m'a dit: en premier, je vous informe que si l'entité que vous nommez La Chose, est puissante par la taille, il se fait qu’elle n'est cependant pas invulnérable. Pourtant il se trouve que malgré tout, votre action contre son allié fut plus une erreur qu'une demi-victoire… En piégeant l'Ange gris dans son retranchement, vous l'avez pratiquement obligé à s'extraire de l'arbre interdit. Par cet acte, vous avez certes libéré Yäga d'une calamité. Mais il se trouve néanmoins que cela aboutit aussi à créer un renforcement de la puissance de vos ennemis, du fait de leur réunion. À présent, pour continuer votre action il vous faudra l'appui d'un renfort plus conséquent. C'est pourquoi, issus de la création du Très-Haut dans l'univers qui se connaît: voici venus avec moi pour vous aider, ces deux puissants guerriers de lumière. Ils ne seront pas de trop pour appuyer Morganie en temps voulu, et donc utiles pour l'exécution d’un nouveau plan d'action que Junyather m'a recommandé.

– Je présume, demanda Morganie, que l'Ange gris, loin de se sentir réellement menacé par notre manœuvre, ne s'est donc pas enfui comme nous le pensions, mais qu'au contraire, il se cache maintenant bien à l'abri de l'énormité qui l’a amené jusque dans le système solaire de Yäga. Ce qui revient à dire que probablement, il fomenterait quelque chose depuis cette base pour mieux contrattaquer?

– C'est cela même, acquiesça Gabryel.

– Mais dans ce cas mon père, demandait cette fois Habygâ: que pensez-vous qu'il prépare... Sauriez-vous quelque chose de plus que moi qui ai été visitée cette nuit...

– Tiens, c'est étrange dit Néphysthéo, je me souviens d'avoir perçu durant mon sommeil un sentiment fort. Il m'annonçait votre arrivée prochaine mon cher beau-père...

– Moi aussi! Renchérissait Morganie.

– Ainsi, se rassura Habygâ, cela peut indiquer que nous allons faire action commune, sous l'appui probable de Junyather, ou d’une tierce personne, à moins que ce ne soit les deux...

– En effet! Enchaîna Gabryel qui avait son idée sur cet autre allié providentiel. Et je vous dirai bientôt ce que nous allons faire...

 



25/07/2017
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres