le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Des questions embarrassantes.

 

 

         Il aurait pu paraître étrange à tout cosmonaute humain s'aventurant sur la planète Yäga, outre que non seulement l'atmosphère y est respirable en plus pur que sur la Terre, que quel que soit l'endroit du continent des dieux où l'on se trouve, il y suffit de formuler le souhait de se promener tout en imaginant l'endroit où l'on désire se rendre, pour qu'aussitôt s'offre au regard étonné la réalité d'un joli chemin naturellement tracé. Cela ne serait évidemment pas possible pour un mortel absolument méthodique et rationnel. Donc au demeurant, improbable à une personne humaine dont la pensée, qu'elle fût élargie ou non par beaucoup de la connaissance hautement savante, se révélerait logiquement contestataire de toute vision mythique, et cela, même au sens largement poétique: toute pragmatique qui se conçoit, la décidant d'emblée certainement inconcevable, voire trop profondément ésotérique. Alors qu'un nommé Lucien qui l'aurait pu admettre, entamait tout juste un nouveau karma par le fait accompli de sa renaissance spirituelle (ou plutôt naturelle) puisque cette fois premier fils (mais second enfant) d'une mère se révélant un brin cabalistique, sans être forcément obscure. Et d'un père plutôt ouvert à toute suggestion, même non vérifiable. De fait l'on peut facilement admettre qu'un tel enfant sera probablement l'héritier d'un bagage suffisamment mystique pour développer une foi humaine intense, voir joliment et poétiquement exaltée.

À l'inverse, tant que l'on reste un être au tempérament discursif. C'est donc qu'on est un être soigneusement enraciné, autant qu'empêtré, dans un raisonnement trop enclin au pyrrhonisme... Il se fait que de toute manière, l'entendement d'un tel être, ne saurait s'adapter à l'idée qu'il puisse réellement exister un jardin portant le nom d'Éden. Puisqu'il est forcément introuvable sur la Terre, sinon que dans des récits légendaires. Et puis même, s'il parvenait techniquement jusqu'ici sur Yäga: le même être incrédule n'y verrait que désert martien! Puisque tout ce qui est vrai, et donc visible pour l’un qui y croit, devient secret invisible pour l’autre qui le nie. D'autant que cela offre l'image tristement virtuelle d'un monde stérile et nu, à qui ne sait philosophiquement lire la métaphore qui s'écrit de la main du Suprême de Lumière. À moins de se le représenter encore pire d'aspect, si l'on ne croit pas en lui, ou au moins, en l'un de ses serviteurs...

Il serait pourtant de bon augure si quelques-uns de ceux qui doutent, acceptaient que certaines vérités puissent bien exister plus loin qu'au bout de leur nez! Ou encore à zoner au-delà de leur nombril! Car peut-être vivraient-ils alors leur mission terrienne, avec beaucoup plus d'amour et de sérénité! En sachant ou en admettant sans réserve, que la mort du corps ouvre systématiquement une porte béante, sur une zone-canal éclaboussée par la lumière des justes qui s'offre à l'esprit qui le quitte prouve certainement qu'il est plus aisé de craindre moins l'inéluctable condition humaine et son incontournable "condamnation à périr un jour".

 

    C'est en marchant, que la déesse Habygâ en était là de sa réflexion à propos des terriens, lorsqu'un joli papillon bleu pervenche se posa délicatement sur son épaule droite:

 

Bonjour Japiary! lui dit-elle sur un ton enjoué, car nullement surprise.

Madame, vous saviez que je vous accompagnais depuis un moment déjà?

Naturellement, mon gentil Pillywiggin, lui répondit-elle.

 

 

La déesse s'exprimait plus à l'intention de Néphysthéo, qui ne l'ayant pas ressenti de façon aussi fiable que son épouse, se demandait davantage si sa compagne, qu'il pressentait songeuse depuis un bon moment, ne pensait soudainement un peu trop fort.

 

Madame, continuait Japiary en prenant une apparence, certes ne dépassant guère qu'une dizaine de centimètres, mais plus humaine, malgré qu'il eut gardé des ailes dans le dos… J'ai des informations très importantes qu'il me faut vous communiquer!

Si tout le monde est d'accord, nous allons faire une halte, dit Habygâ.

 

Elle avait cette fois haussé la voix, afin que chacune et chacun du petit groupe puissent bien l'entendre et s'assoient comme elle, sur le bord du chemin. Tandis que du même mouvement, elle portait sa main gauche paume en l'air afin que Japiary s'y installe comme sur le plateau d'un ascenseur joliment humanisé pour être confortable, et qu'elle put ainsi le déposer sur le tronc coupé qui se trouvait opportunément fiché en face d'eux. Elle avait choisi cette stèle improvisée, afin qu'il soit ainsi mieux vu et entendu de tous.

 

Et bien voilà, leur adressa Japiary tout en doublant sa taille: cette nuit, il s'est trouvé que tout au début, nous avons vu tournoyer l'Ange Gris au-dessus de l'Arbre Faye pour lequel vous nous avez demandé de faire vigilance et protection. Alors, quelques-uns ont prévenu les Elfes archers installés dans les arbres tout autour. Ils l'ont immédiatement pris pour cible. Sans toutefois l'atteindre. Car il s’est aussitôt éparpillé en formant un nuage de fines particules. Ainsi, il s'est trouvé que les gardes l’avaient contraint, en l'obligeant à la prudence. Mais ça ne l'empêcha pas d'utiliser ensuite son aspect d'ectoplasme gris. Et c'est dans cet appareil qu'il s'apprêtait à s'installer dans le branchage de l'Arbre... Pourtant, il s'est ravisé lorsque l'un de nos frondeurs lui a envoyé une bille de Naar qui fut bien ajustée! Il nous a semblé qu'au moment précis où celle-ci éclatait, l’impact provoqua un bref dégagement de fumée. Et d’ailleurs, on a entendu un cri… lequel nous a semblé très proche de celui d'un animal blessé. L'instant d'après, l'ange renait son envol à la verticale, en direction de nues sombres, où il disparut.

Ceci est positif sur au moins deux points, dit alors Gabryel, et tendrait à démontrer que non seulement vous avez réussi à le stopper, mais de surcroit, la preuve en est que même partiellement dématérialisé, ce qui reste de lui, quoique furtif, reste visible suffisamment longtemps pour être atteint. De plus, cette apparence lui servant de camouflage ne semble pas au point. D'autant qu'alors il ne serait pas invulnérable...

Il reste néanmoins qu'il peut s'être actuellement réintégré n'importe où, dans n'importe quoi, et rien n'empêche de penser qu'il est peut-être occupé à nous espionner en ce moment même, relativisa néanmoins Néphysthéo.

Tu n'as pas tort, admit Morganie, mais il ne faut négliger en rien le fait que de dominant, il est en passe de devenir quelque peu marginal… Alors qu'il pensait pouvoir violer impunément une création emblématique. Ainsi, même si cet avatar d'arbre sacré se trouve momentanément désactivé, il appartient encore pour partie à l'histoire même du Très-Haut. Et puis le fait qu'il se trouve à devoir fuir des êtres qui sont pourtant physiquement très inférieurs à lui nous montre qu'il n'a pas complétement atteint la maturité qu'il voulait. Et du coup, il pourrait bien à son tour se voir contraint par le nombre, du moins pour le moment... et sous cette apparence…

Il faut aussi que je vous dise, maitre Charles-Henry, que m'en étant retourné chez vous, et donc chez moi, puisque j'habite au côté dans votre parc, je l'ai vu entrer dans le manoir en commandant à la lourde porte de vieux chêne de s'ouvrir d'elle-même. Et il s'est trouvé qu'il n'en est ressorti qu'au petit matin.

Décidément mon cher Japiary, ce profiteur ne recule devant aucune vilénie, s'exclama Charles-Henry!

 

Il se montrait légitimement outré par le sans-gêne de l'Ange Gris! Se l'imaginant furetant chez lui partout. Et qui sait? Il n'en est peut-être pas à son dernier coup du genre, puisqu'il a su profiter de Fergos.

 

J’en reste honteux Monsieur, acquiesça l'Elfe en question. (À la fois ami et serviteur particulier de l'ex-majordome, Fergos ne s'éloignait de Charles-Henry que très rarement.)

Ceci est en effet très contrariant dit Habygâ songeuse... Ma tante, je pense qu'il serait prudent de dépêcher deux gardes Athsérians auprès de Charles-Henry qui ne saurait nous refuser cette manœuvre sécurisante et rassurante, n'est-il pas? Et je pense mon cher père, que vous êtes d'accord sur ce principe ?

Certainement ma fille, d'ailleurs j'allais moi aussi le proposer. Il m'apparait de plus en plus flagrant que l'Ange Gris est certainement très intelligent. Il me semble qu'il est décidé à tout tester pour nous faire abandonner la traque: voire, tenter de nous intimider. Manifestement, il nous impose de participer à un jeu qu'il a marqué d'indices trompeurs, pour mieux nous embrouiller. Alors c'est entendu, nous allons lui laisser croire qu'il nous manipule à sa guise. Mais c'est nous qui en fait allons placer nos pièces en adéquation parfaite. Nous agirons de façon à ce qu'il pense que ses actes nous y obligent. Mais au moment opportun qui sera le plus inattendu de lui, nous déplacerons celle qui le piègera sur le grand échiquier qu'il s'imagine maitriser.

Monsieur... Heu, père...

– Mon cher gendre, puisque tu me sembles t'empêtrer dans des mots semi-familiers, tutoyons-nous une bonne fois pour toutes et usons à présent de notre prénom respectif...

Oui... J'avoue préférer cela... Alors... Gabryel, je voulais juste confirmer que vous... Que tu es de beaucoup, plus cérébral que moi, et qu'en l'occurrence...

Allons, Néphysthéo, ce qui donne sa force à une bonne équipe, c'est justement le fait que les membres qui la composent possèdent tous un talent différent. Du reste, puisque tu me sembles plus expert que nous autres pour ce qui est de raisonner en tenant compte des valeurs scientifiques, je prévois aussi que l'association de ta personne à celle de ma fille chérie, nous réserve l'espoir qu'il en résultera quelque chose de très fort... De Très-Haut...

 

En entendant à peu près les mêmes mots que ceux qu'elle avait suggérés elle-même à son mari quelques jours auparavant, Habygâ posa un index sur les lèvres de son père pour empêcher que son débordement sentimental n'influe sur ce qu'ils savaient de l'avenir, et Gabryel se tourna cette fois vers Charles-Henry. Lequel connaissant bien le Prince-De-Lune pour l'avoir servi durant presque deux siècles, compris qu'il lui fallait créer une diversion.

 

Bien mes amis, puisque tel est votre volonté, j'accepterai que le manoir soit mieux sécurisé, mais à la condition que vous veniez un prochain soir pour le dîner et le repos.

C'est entendu Charles-Henry, lui répondit aussitôt Gabryel.

Il était satisfait de constater que la complicité bon enfant qu'il avait toujours eue avec son ex-majordome, s'engouffra si volontiers dans cette échappatoire:

Je sais que le Manoir n'est plus très loin à l'est, et que l'Arbre Faye s’y trouve à peu de marche en allant au sud, alors nous vous libérons. Je vous enverrai les deux gardes promis sitôt notre arrivée à la caverne aménagée.

 

Ainsi fut-il dit et fait: Charles-Henry et Fergos s'en allèrent de leur côté par un autre sentier qui s'ouvrit spontanément. Tandis que le reste du groupe continuait son chemin en direction de la clairière de l'Arbre Faye, s'acceptant que ce serait en passant d'abord par la caverne aménagée en poste de halte, où ils savaient trouver l'essentiel des gardes Athsérians.

 

Eh bien Morganie, dit alors Èrmandine lorsqu'ils y furent arrivés: c'est ici que je vais vous laisser. Il est temps que j'aille rejoindre mon peuple, sur le continent d'Éden.

Soit ma sœur, tu fais ce qui te semble juste, mais crois-tu raisonnable d'aller seule là-bas? Ne devrais-tu pas autant que Charles-Henry être dument accompagnée...

Elle à raison, confirmait Habygâ: tant que nous ne saurons pas exactement où se trouve l'Ange Gris, il serait risqué de te laisser seule.

Allons, rassurez-vous, je voyagerai par téléportation, et...

C'est moins cela qui me gêne, reprenait Morganie, que le fait de te sentir seule une fois dans ton palais.

Allons ma sœur, je te promets que dès mon arrivée, je ferai venir quelques amis à mes côtés, ainsi je ne serai plus isolée.

Dans ce cas, promets-moi de me faire prévenir si quelque chose autour de toi te semble anormal.

C'est entendu Morganie, et à présent, il me faut partir.

Alors, les deux sœurs prêtresses s'étreignirent, et chacun dit au revoir à la Fée Blanche, qui après un moment de concentration mentale, obtint que sa constitution matérielle soit convertie en énergie et disparut.

Je ne suis pas tranquille, laissa encore entendre Morganie, j'aurais dû l'accompagner...

Ta pensée et louable, ma tante, mais ici, nous ne serons pas trop de quatre pour trouver un moyen de réduire notre adversaire.

En effet, reconnut Gabryel, car vois-tu Morganie, je compte beaucoup sur ta mobilité surnaturelle, et aussi sur ta capacité guerrière pour filer l'Ange Gris. Tu devras le faire dès que nous saurons où il est. Et puis il se fait qu'Èrmandine est une de mes pièces maîtresses...

Je ne pense pas qu'Èrmandine ait à craindre notre ennemi de façon vitale, fit remarquer Néphysthéo.

 

Il venait juste de comprendre à quel genre de partie d'échecs allait jouer son beau-père. Alors dans le but de rassurer Morganie qui devait aussi se douter de cela, il lui précisa qu'il ne voyait pas, en dehors de celles affaiblies qui venaient de la terre, comment l'Ange Gris pourrait désapproprier longtemps les âmes robustes des humains éternels du continent d'Éden. Puisque finalement, celle de Fergos avait réussi à réintégrer rapidement son enveloppe corporelle...

 

Par contre, enchaina-t-il, ce ne serait pas étonnant qu'il cherche à s'introduire dans le pays des âmes en attente pour en dérober quelques-unes! Mais comme on y accède seulement par le bouclier-barrière d'énergie...

Mes enfants, si nous allions plutôt demander conseil à l'Arbre Faye, comme il est prévu, leur proposa Gabryel ?

 

Il pressentait un nouveau dérapage, mais venant cette fois de Néphysthéo. Il se trouvait contraint à son tour de trouver un autre sujet de débat. Il agissait ainsi dans le but d'éluder certaines questions trop embarrassantes de Morganie auxquelles de toute façon, il ne tenait pas à devoir répondre à ce stade pré évolutif de son plan d'action...



23/08/2017
19 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres