le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

... Comme le sont les sabres de samouraï.

   C'est à partir de ce qui fut obtenu de la séparation des trois matières, que l’on fabriqua d'abord des pointes de flèches pour répondre à la demande de Morganie. La déesse les avait voulues conçues pour être de plusieurs types. C'est ainsi que beaucoup de ces flèches furent munies préférentiellement d'une pointe de crôol. Sachant que ce métal est capable rien qu'en l'atteignant, de faire périr tout ce qui serait de nature passablement démoniaque.  Et cela, même si l'endroit qui est touché n'est pas vital et la blessure peu profonde. À partir du même métal, l'on avait aussi confectionné des griffes de combat. Copies conformes de celle qui, rangée dans son fourreau de cuir noir, ne  quittait jamais "Morganie la guerrière". Et puis, se souvenant de sa période médiévale, elle avait tenu à ce que quelques-uns de ses gens d'armes soient dument initiés au maniement de la fronde. Se disant qu'ainsi, il se pourrait que l'on obtienne un meilleur résultat lors de l'utilisation des ampoules de Naar, et que cette méthode serait complémentaire pour éviter des corps à corps... Morganie qui seule en est immunisée, se rappelait cela  qui fut commis, comme seule issue possible sur Gaïa, alors que Gabryel venait d'être très grièvement blessé par le sabre meurtrier que L'HOMBRE savait manipuler mieux que lui qui n’utilisait que rarement l'épée de Maars. L'action qui fut menée à bout portant par Erzeré avait eu pour effet de détruire attaquant et attaqué. Telle une ultime grenade défensive qui serait dégoupillée dans un geste de dernier recours, mais suicidaire... C'est en tout cas ce que fit le bel Ange-dieu-guerrier magnifique, que Morganie aimait encore en secret.

 

Depuis qu'il avait été informé via son épouse, Néphysthéo s'était longuement interrogé. Il réfléchissait sur la manière de mener le combat contre l'ensemble génotype. Ce qui répondait en grande partie à ce que chacun connaissait du monstre confirmait ce qu'il se concevait de son acolyte. Pourtant l'Ange-dieu de lumière s'étonnait que les origines du ou des monstres, n'eussent pu être précisément déterminées par le conseil céleste des Justes. Cette situation restait tout de même assez troublante. Il présumait que les cellules animales de La Chose ne résisteraient pas longtemps au Naar. Mais il n'écartait pas le fait que celles végétales restent tout de même activées, et donc toujours reliées d'une manière ou d'une autre au cerveau de l'une des deux Chimères qui, vu qu'elles sont probablement dissociables, resterait tout de même opérationnelle! Alors, il s'était résolu à abattre l'Arbre Faye si cela se révélait pour seule alternative. Quoiqu'il la jugeât désespérée. Il pensait aussi qu'il valait mieux dans un premier temps sectionner un membre gangréné que de voir  le reste du corps pourrir avec… C'est pour cela qu'il avait recommandé que l'on fabrique aussi des haches de crôol, dont le tranchant serait finement affuté: comme le sont les sabres de samouraï.



02/07/2017
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres