le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

Au début,

wanderer-1717366__340.jpg

 

Ça n'était guère qu'un point désir

Posé comme un ocelle

Sur l'aile d'un ange affidé.

 

Minuscule compagnon

De mes joutes neuronales qui,

Ce faisant, mémorisait les données

Que je glanais çà et là

Comme on cueille la mûre

Et la framboise

Sur les bords de son sentier de vie.

 

Alors,

 

Ostensiblement,

Les idées ont germé...

Et puis,

Qui peut nier que durant une vie laborieuse,

Il ou elle n'a pas connu des moments féconds

Qui se mettent en latence procréative

Dans l'attente d'une possible délivrance:

 

 La retraite... Ah la retraite!

 

Au début tu exultes...

Pensez donc,

J'attendais cette seconde vie depuis l'âge de 16 ans

Sans le savoir...

 

Ah, le savoir!

 

Il y eut celui qui me fut enseigné

Comme à tout un chacun.

Et puis il en vint un autre,

 

Le vrai!

 

Celui qui s'apprend "sur le tas",

Accompagné de son lot de souffrances,

D'expériences et de joies.

 

Au début, c'est le savoir généraliste,

Celui qui se conteste d'emblée...

 

J'étais jeune il est vrai.

 

Alors je voulais leur prouver qu'ils avaient tort.

Il fallait refaire ce monde poussiéreux.

 

Tout changer!

 

Et puis il y eut la vie...

La vraie...

Celle qui contredit même

Les idées reçues des campus.

 

Au début de ma seconde vie,

J'ai changé mes outils.

Il y eut la plume

Il y eut l'encrier.

 

Alors le petit point dans mon esprit se mua en Bigbang.



15/10/2016
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres