le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Within the confines version scindée n°8 (fin) du chapitre 37

– Pauvre « gamin »! Je fatigue à m'amuser, puisque je n'ai aucunement l'intention de te tuer, mais saches cependant que tu n'es plus pour moi qu'un misérable élève versatile que je ne crains point!

– Peut-être... Mais avoue mon cher Belzéé que j'ai mis tous tes guerriers à mal! Et il me semble même que tes tours peuvent se retourner facilement contre toi.

– Tu ne veux tout de même pas faire état de ce pantin gesticulant qui a l'audace de se mettre entre toi et moi, alors que s'il vit encore, c'est juste que j'ai un peu de compassion pour lui! Et puis, sans l'aide de tes Reines, il me semble jeune présomptueux, que tu es pourtant bien dépourvu de puissance suffisante pour oser parler de t'opposer ainsi à un Maître Roi! Il se trouve que je suis positionné depuis longtemps et mieux que toi sur les cases noires de l'échiquier terrien! J'y étais même de longtemps avant que tu ne sois né, s'emporta encore l'Ange déchu…

Manifestement, il semblait oublier à son tour ce qu'il avait pourtant dit à L'HOMBRE, quand l'impudent dieu sombre était venu le provoquer chez lui… À cette époque, alors que cet autre vaniteux venu de l’autre côté du cosmos le menaçait verbalement, il avait pourtant reconnu que seul Néphysthéo était capable de le détruire. Mais le mental de Belzéé était à présent obnubilé par une colère dévastatrice en neurones, et qui manifestement, persistait à bouillonner en lui autant que lave et volcan. De fait il avait abstrait ce que l'Ange dieu de lumière qu'il avait en face de lui n'ignorait pas… Certes, cette faculté était rare. Y compris chez les Anges dieux de descendance hautement noble, car princière. Même si elle est encore accordée à ce rang, mais avec beaucoup de parcimonie par Le Créateur-Suprême… Comme il la donna à son premier Archange… 

Ainsi Belzéé espérait peut-être que son ex-élève allait donc finir par lui céder, choisissant de se dématérialiser… Ainsi son honneur à lui, l'archange démoniaque, serait sauf… Puisqu'il resterait seul à régner en maître sur le champ de bataille, solidement campé sur ses deux jambes, devant l'insignifiant Lucien qui, puisqu’il avait décidé de l'épargner, n'aurait plus pour occuper le reste de sa vie, qu'à conter ce nouvel exploit démoniaque à l'humanité, qui par cela, n'aurait pas fini de le craindre lui: Satan, alias Belzéé dit Belzébuth...

 

– Tu penses trop lui dit soudain Néphysthéo brisant sa théorie comme on crève une bulle de savon en la touchant du doigt!

 

Et puis, sans attendre que Satan se ressaisisse, puisque à puissance égale, il convenait d'entrer chez l'autre le premier pour s'en rendre vainqueur, il envoya un avatar qui s'empara mentalement du cerveau de son ennemi. Lequel, pris au dépourvu par la rapidité du jeune Ange dieu de lumière, ne put rien faire d'autre que l'accepter.

– Ainsi donc, à ce qu'il se voit dans ce crâne: tu es bien ce diable dont parlent les humains, fit la voix intérieure quand elle se fut bien installée dans le subconscient de Belzéé. Je te conseille pourtant de me faire allégeance, car en fait de souveraineté, tu ferais mieux de te plier à la mienne et celle d'Habygâ, puisque nous agissons sur ordre de ton créateur. Sinon, je pourrais bien décider de te détruire de l'intérieur, si tu continues de la sorte à la vouloir combattre plutôt qu'à aider son institution sur la terre...

– C'est bon, pensa Satan, je dois reconnaître que ma supériorité à ses limites, mais avoues que je me suis bien battu, et que for l'honneur, tu pourrais faire de moi ton allié en me laissant partir. Les hommes me craindront encore si tu me laisses sans rien leur dire qui me blesse. Et si tu penses qu'elle est encore utile pour la paix du monde, fais en sorte que leur théorie du bien et du mal soit sauve... en bien.

Sur ces mots qu'il espéra convaincants, Satan jeta loin son arme et posa un genou en terre en guise de serment d'allégeance.

 

– Voilà qui est mieux lui dit cette fois à haute voix Néphysthéo alors que la part d'esprit dont il avait dû se départir, venait juste de regagner sa propre enveloppe... À présent nous sommes quittes, et je te saurai dorénavant bon prince pour les ténèbres qui sont tiens et où tu feras bien d'y retourner.

 

Le Diable ne se le fit pas dire deux fois, et pour montrer une sortie digne de sa force et de son rang, il redescendit sans toucher terre jusqu'au pied de la roche. Puis il se mit à tournoyer sur lui-même, de plus en plus vite, et de plus en plus fort! Jusqu'à ce que l'on ne vit plus qu'une colonne aussi menaçante que celle d'une tornade lorsqu'elle se gorge de poussière noire! Cela extirpant par sa base, tout ce que les Athsérians avaient disposé dans la grotte pour le remettre exactement là où les objets se trouvaient avant d'avoir été déplacés. Après quoi il s'y engouffra et sa nuée diabolique disparut complètement à l'intérieur du souterrain dont il scella lui-même l'accès derrière lui...

 

L'on aurait pu prétendre alors que la terre venait de l'engloutir sans laisser aucune trace de lui.

 

C'est le moment que Morganie choisit pour réapparaître. La chasseresse s'était retirée sur la demande du jeune ange dieu repenti, le laissant à son choix d'agir seul comme le font les justes. Elle se trouvait néanmoins en haut de la muraille de schiste... Prête à intervenir. Alors elle le salua avec respect pour ce qu'il avait fait, et, admettant qu'Habygâ n'avait plus besoin d'autre protection que lui en cet instant où il s'était comporté en héros, elle prit solennellement son plus bel envol: celui destiné à faire pâlir de jalousie certains archanges déchus! Puis elle disparut très vite par-dessus la cime des arbres...

 

… Petit, pensa encore Néphysthéo... Je suis petit!



05/12/2016
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres