le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Within the confines version scindée n°7 du chapitre 37

Mais il s'agissait là de tous autres personnages que ceux qu'il s'imaginait avoir détecté, et certainement beaucoup moins hospitaliers. De fait, lorsqu'il arriva à la suite de ses guerriers, il ne décela la chausse-trape installée par le jeune ange dieu de lumière que certainement trop tard pour les en avertir efficacement...

C'est ainsi qu'avec pour muraille devant eux, un imposant pan de schiste, et sur leurs deux flancs des archers prêts à tirer sur ordre,  cela paraissait ressembler à un petit Dien-Bien-Fu bien organisé, et cette fois mené par des assiégeants Athsérians certes peu nombreux, mais habiles et déterminés à en finir. Toute retraite se trouvant maintenant coupée par les tireurs arbalétriers « aériens » dont Belzéé venait de passer la ligne d'arbres-miradors à présent située dans son dos de dix mètres: il ne faisait apparemment aucun doute que l'affaire allât se terminer par la reddition ou l'extermination de tous les démons présents...

 

   Dans ce genre d'action commando si l'ennemi reste perplexe, la démonstration de force qui s'obtient par la surprise est probablement une bonne alliée qui ne faut pas décevoir… Néphysthéo venait de déclencher l'attaque par un tir intensif et génialement quadrillé par tous les arbalétriers qui étaient embusqués sur les côtés du passage. Cela lui avait apparu être la seule offensive qui soit techniquement capable de toucher des démons. Sachant que les plus évolués étaient aptes à intercepter de leurs mains les traits mortels, il pensait qu'à force d'arriver de tous les côtés à la fois, un certain nombre de pointes meurtrières devraient bien finir par les toucher. D'ailleurs, le résultat ne se fit pas longtemps attendre, car de tous les démons présents, il n'en resta bientôt plus qu'un à ne pas succomber: en l'occurrence, il s'agissait évidemment de Belzéé qui, attaqué de tous les côtés par les guerriers Athsérians ne parvenait plus lui-même à arrêter toutes ces flèches. Finalement, bien qu'apparaissant à la fois insensible, tant la rage lui faisait oublier la cuisante douleur provoquée par les dards de crôol, et sachant que l'énergie qu'il montrait encore, prouvait qu'il était probablement indestructible… S’affirmant d’autre part que les traits, mortels pour d'autres que lui, n'opéraient pas du tout sur un archange-guerrier, fut-il même déchu: cela fit qu'il ressembla tout de même assez vite à un très gros hérisson!...

Il avait bien envisagé dès le début de se dématérialiser pour échapper à l'humiliation, mais il se savait invincible tant par le crôol qu’immunisé contre le Naar: alors, il s'était dit que ce ne serait pas bien de sa part, d'abandonner la partie uniquement parce que la bataille semblait perdue d'avance pour ses démons. Il avait donc décidé de ne pas capituler avant qu'au moins il puisse encore faire étalage de sa puissante supériorité individuelle. Et se faisant, sans plus ne se soucier de rien, il marcha en direction d'un Néphysthéo visiblement redevenu l'ange dieu de lumière avec qui il allait devoir compter. Tuant un Athsérian qui avait commis l'impudence de se mettre en travers de son chemin: il lui déroba son arme qu'il améliora aussitôt en prononçant un de ses sortilèges. Et ainsi toute flèche qui était alors dirigée contre lui se plaçait immédiatement sur l'arbalète qui s'armait d'elle-même pour la renvoyer à qui l'avait décochée. Et cela se produisait sans que Belzéé n'eût à faire le moindre geste. Voyant cela, Néphysthéo n'eut d'autre recours que de faire cesser le tir, et même, d'inviter les arbalétriers à se retirer afin que cesse l'hécatombe qui avait lieu à présent dans leur rang. Alors Belzéé se mit à jubiler! N'étant plus pris pour cible, il s'emparait cette fois des flèches plantées dans le cuir épais de sa peau. Il les posait sur l'arme diabolisée qu'il dirigeait cette fois vers Néphysthéo, tout en entamant une approche triomphale vers sa cible: riant grassement de voir le pauvre Lucien débordé qui tentait, en faisant comme il le lui avait enseigné, d'arrêter maladroitement des traits qu'il pensait menaçants. Et puis l'archange déchu s'arrêta pour parler à Néphysthéo:



02/12/2016
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres