le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

WITHIN THE CONFINES... (1ère version scindée du chapitre 36 )

 

 

36

Le Siège de Castel

 

   À Castel-Anatha, alors que se percevaient des informations à la fois alarmantes et rassurantes qui étaient communiquées par la pensée d'Habygâ, concernant notamment l'issue de la première bataille perdue par L'HOMBRE, la tension était restée à son comble, car on pensait bien que ce dernier chercherait à laver l'affront qu'il venait de subir.

Le dieu sombre n'ignorait pas que profitant du répit causé par l'attaque ratée du village, Gabryel aurait fait venir de la forêt tout ce qui pouvait combattre, et que ce dernier pouvait avoir à présent à sa disposition toute une armée hétéroclite issue de toutes les Fééries. Mais, bien que toutes et tous se montraient parfaitement muni de bonne volonté et ne manquait certainement pas de courage, il fallait reconnaître que face à un dieu tel que L’HOMBRE, qui plus est, ligué avec ce qui vient tout droit des ténèbres sous la terre, le bon peuple de la forêt, qu’il se fasse grand de taille, ou bien au contraire minuscule au point de devenir quasiment invisible, ne tiendrait pas longtemps. Même à lutter contre de simples démons, leur victoire serait incertaine, car illusoire. D'ailleurs, mis à part quelques grands Elfes venus d'un endroit inconnu de la Forêt-Noire, et à qui l'on pouvait confier des armes suffisamment efficaces comme le sont le naar et les pointes de crôol: c'est à peine si on pouvait compter sur d'autres qu'eux pour organiser une réelle défense qui soit capable d’endiguer le flot démoniaque d'une attaque en nombre. Du reste, le dieu sombre se disait probablement que s'il restait des rescapés sous les ordres de son fils pour arriver quand il faudrait en renfort, il disposerait par cela d'une autre possibilité de parvenir au moins à réduire le nombre de ses ennemis. Dont celle notamment d'anéantir le courage d'Habygâ, en s'emparant par exemple de sa mère, pour en faire un otage, et si possible, en tuant même son père, et aussi l'arrogant Erzeré qui pourrait bien finir par concurrencer son fils dans son dessein d’une l'union qu'il croyait presque aboutie.

 

à suivre



19/09/2016
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres