le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

Un pixel un peu fou…

 

 

 

    [Rappelez-vous... chapitre précédent] Si Belzéé avait choisi de quitter la grande console et ses multiples commandes hologrammes, c'était pour mieux s’installer comme l'était déjà Lucien: dans l’un de ces fauteuils bulle qui leur offraient de se déplacer à loisir lorsqu'il s'agissait d'observer plus confortablement un point particulièrement précis du vaste écran qui les entourait.

Compte tenu du bruit lumineux infernal qui émanait en permanence du supposé silence stellaire, seule la transmission radiophonique leur permettait à présent de communiquer entre eux... Tandis que les expressions de leurs visages pouvaient encore se consulter sur une sorte de moniteur rétroviseur, qui se trouvait fixé à l'avant droit de leur étrange véhicule: l'objet-miroir faisant penser à ceux des voitures automobiles du siècle précédent. Si ce n'est que leur confortable siège paraissait flotter seul dans l'air.

 

En fait Lucien: l'on peut considérer qu'il existe deux Suprêmes, voire trois, puisqu'un autre, quelque peu serviteur de ceux-là leur sert en quelque sorte "d'agent" ce qui leur permet d'obtenir une "liaison" qui est moins spirituelle que matérielle. Et même si l'un exista avant l'autre, les deux principaux firent leur émergence simultanée au faîte de la déité sacrée. Alors si l’un d'eux est en vérité le seul premier, car créateur du second qu’il voulait pour frère, ce dernier lui est néanmoins complémentaire de l'autre, ils sont nécessairement devenus opposables en leur propre concept: l'un ayant son univers en pleine lumière, alors que l'autre agit en décalage, car au sein de l’insondable noirceur qui résulte des limites du premier. L'on peut donc se les imaginer pesant chacun de son côté sur un fléau matériel (le Suprême-en-Lien), beaucoup moins puissant, mais grand pourvoyeur des deux en matériel, lesquels assurent avec lui l'équilibre stellaire: fruit fragile en constante activité car dépendant de ces deux immensités célestes contraires...

Ainsi vous ne seriez qu’un pauvre diable, s’enhardit à nouveau notre jeune pelleteur de nuages, dont le sourire taquin se voyait dans le rétroviseur d’un Belzéé néanmoins bon prince…

Qu'en sais-tu mon garçon? Puisque l'on me considère sur la terre, pour être le maitre régnant sur des ténèbres qui sont incontournables, lorsqu'on est du côté de la matière qui est à l'ombre. Comme autant sous sa surface, là où théoriquement les photons solaires ne pénètrent pas… et qu'il est donc aisé de présumer qu'ailleurs…

Évidemment vous faites référence à l'autre de l'ombre…

Ou à ses fils… Cependant Lucien, si le Suprême de Lumière, en sa bonté et son sens du pardon, est reconnu pour sa félicité jusque dans La Lumière des Justes: il se trouve qu'en n'intervenant pas directement contre son frère, il démontre et permet un art philosophal qui est cher aux adeptes d'Athséria et qui fait tout l'intérêt de l'action diplomatique.

Et vous ne pouvez intervenir directement vous-même sans vous mettre de part et d'autre en danger d'extermination… Car étant foncièrement allié comme un frère et par dépit, avec un Très-Haut dieu des ténèbres, dont l'un des fils démonisé et fourbe a contribué à la métamorphose d'un de ses propres disciples. Mais quoi que vous fassiez en cas d’échec d’un côté comme de l’autre, il suffirait d’écarter les deux trônes sur lesquels vous vous êtes finalement assis pour que vous soyez mis à terre…

Comme te voilà impertinent mon garçon! C'est bien là que s'entend la philosophie populaire de bistrot! Il se trouverait donc selon toi que je suis comparable au poivrot qui exprime ainsi les atermoiements de vos dirigeants lorsqu'ils croient de pouvoir vaincre sans finesse, certains tiraillements politiciens… Eh bien non mon gars, je ne me suis jamais laissé assoir le "cul entre deux chaises" par qui que ce soit qui n'est pas mon maître créateur, que je respecte plus que tu ne pourrais l'imaginer! Et même, il se fait que je l'aide en ce moment par le truchement de Junyather! Mais dis-moi… Tu apprends vite! Non content d'emmagasiner ici des informations que tu ignorais probablement, voici que tu commences à te comporter comme moi!

Bah, après tout, l’hypocrisie n'est pas seulement humaine… Alors, puisque tu n'es pas à proprement parler: représentatif en sainteté, tu dois bien de temps à autre l'employer aussi puisqu'elle peut parfois s'avérer utile à élargir un certain champ de manœuvres, soi-disant diplomatiques…

Mes compliments !

Et puis il me semble que ta belle technologie présente une faille, dit soudain Lucien, comme pour faire dévier le sujet qu'il savait dérangeant car délicat.

 

À force de s’entendre tutoyer par le diable, le jeune garçon avait fini par en faire autant. L’on aurait pu craindre à ce moment qu'à subir tant de familiarité venant d’un gamin de seize ans, cela finisse par énerver un prince des démons millionnaire en années d'existence. Pourtant il n’en fut rien. C’était à croire que Belzéé préparait des projets intimes à l’instar de Lucien… Et que se faisant, il était prêt à accepter quelques railleries bon enfant.

 

Tu veux sans doute faire allusion à ce pixel un peu fou ?

Oui. J’ai d’abord songé qu’une luciole du genre fée clochette, voletait çà et là devant ton écran circulaire. Mais je ne vois pas ce que ferait une fée luciole, si minuscule soit-elle, dans l’antre de Belzébuth. Alors il m’est vite apparu qu’en fait, elle se trouvait peut-être à faire partie des images, et que conséquemment, un être autrement plus perturbateur que moi, existe bien quelque part, au moins dans l'un de ces ailleurs dont me parle parfois mon père.

Logique…

Peux-tu préciser?

Ton père la connait!

Comment ça "la"… tu ne songes tout de même pas à ma mère!?

Effectivement non Lucien. D'ailleurs tu as tout à l'heure insinué qu'il pourrait s'agir d'une fée. Or je ne pense pas que ta mère en soit une… allons monsieur le Pelleteur de Nuages, manquerais-tu soudain d'imagination?

Tu ne veux tout de même pas me faire croire qu'il s'agit de Marie?

En effet mon cher poète: il ne s'agit d'elle en aucun cas!... Quoique…

Alors qui?

Une personne qui se rapproche… Et qui sera proche de toi…

Très amusant… Mais peu drôle!

Lucien: as-tu du cœur?

Ai-je fais le vœu ici de participer à une comédie méridionale datant d'un autre temps?

Ce pixel n'est apparu que depuis peu, mais il annonce un grand événement…

Allons, après la trilogie de Marius, Fanny et César: tu ne vas tout de même pas me faire le coup de l'étoile de Bethléem!?

Ceci est plus sérieux que tu peux le croire mon garçon, car il s'agit là d'autre chose qu'un simple pixel! Et je peux même t'affirmer que cette nouvelle lumière, si elle ne sait annoncer un autre big-bang, aura pourtant un impact phénoménal sur l'organisation de la vie humaine à venir.

Peut-on encore vraiment à notre époque, croire sérieusement en la venue d'un autre Messie?

Ça, je ne puis te le dire… Mais il se fait qu'en attendant de savoir si cela recevra pour enveloppes celles d'un Ange-dieu, il nous est offert de pouvoir suivre ce qui généralement précède l'émergence d'une immense énergie… à moins qu'il ne s'agisse là d'un simple schème…



16/08/2017
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres