le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Mais qu'est-ce donc que cette CHOSE?

   Malgré des paroles qui se voulaient rassurantes  – bien qu'ambigument écourtées –  le groupe avait vécu le reste de la nuit dans un état de somnolence semi-consciente. Chacun se posait beaucoup trop de questions à propos de l'entité innommable. Elle avait bel et bien tenté de tromper la vigilance de Charles-Henry. Il était difficile après cela d'enfouir ses questions sous l’oreiller. Tous étaient persuadés qu'il s'agissait probablement au moins d'une partie de cette chose qu’ils cherchaient, et que, sachant l'étroitesse du chemin emprunté, ce ne pouvait être que quelque création reptilienne complice. Peut-être une chimère tentaculaire… Et qui serait le prolongement d'une autre, capable d’inverser son souffle... En puissance…

Pourtant, à leur réveil, ce n'est qu'après qu'ils se furent généreusement sustentés par le partage d’un frugal petit-déjeuner, que Morganie se décida à leur parler:

 

– je constate que vous avez montré un bel appétit commença-t-elle en souriant. Cela est bien, car nous aurons peut-être bientôt besoin de toute notre énergie pour accomplir ensemble la prochaine action...

– Ma tante, depuis ce qui s'est passé cette nuit, tu me sembles devenue un peu trop énigmatique dans ton propos… Nous diras-tu aussi pourquoi tu as utilisé l'ancien dialecte Athsérian pour m'informer de la tentative d'intrusion/corruption lors de sa survenance?

– "La Chose" de cette nuit... donnons-lui ce nom…  puisqu’il me semble que c'est le mot qui convient le mieux pour la nommer… du moins tant que nous ne saurons pas ce qu’elle est… La Chose, disais-je, m'a fourni malgré elle au moins un renseignement à son sujet. Ce qui me permet de penser qu'elle serait un dérivé d'une autre. Ou en tout cas, que sa conception ne va pas dans le sens qui nous est commun avec les êtres humains. En affinant ma pensée, je songe évidemment davantage à l'organisation... ou à la manipulation génétique d'un être très primaire, avec pour but d'en faire une sorte de synthèse mi animale mi végétale, qui serait savamment détournée de son objectif premier par une intelligence beaucoup plus mobile et autrement dominatrice qu'elle... Je ne crois pas qu'il s'agisse pour autant de présumer que cette "Chose" là soit celle qu’il nous faut rechercher en premier... En tout cas, même si elle peut se montrer capable de modifier sa structure: cela me semble être sans âme.

– Tu veux dire que le phénomène de cette nuit n’a rien à voir avec la disparition des âmes ?

– Je ne le prétends pas, bien au contraire, puisque n'en possédant probablement pas: il se pourrait qu'elle soit cependant suffisamment ouverte pour vouloir en recevoir. Cela dit je crois que nous pouvons considérer qu'il ne s’agit là que d'un être qui serait resté amorphe sans la puissance qui la dirige.

– Madame, en évoquant un possible objet qui serait dans le sol, mais peut-être dirigé par un autre qui serait loin au-dessus, faites-vous allusion à ce que j'ai vu ?

– Oui Charles-Henry. Je vois mal un ange déchu tel que Belzéé, si toutefois c’est lui: ce dont je doute! Osant quitter son royaune de la planète Terre  pour aller s'enterrer directement dans un sol sacré! À moins qu'il ne chercherait cette fois à se faire exterminer par son créateur! Non, cette nuit c'est peut-être à une ramification de la "Chose" que nous avons eu affaire, et je suis persuadée que ce n'est pas celle-ci qui pourrait bénéficier de l'ajout d'un mental spirituel par acquisition d'âmes humaines.

– Ainsi ma tante, tu penses que s'en est donc une autre qui s'en serait accaparée par le biais d’une force qui serait décuplée par l'ajout qu'elle partage d'en haut ?...

– Je parle du fait que je la soupçonne d'en faire plus ou moins partie comme "équipage" complice d'un possible vaisseau vivant. Un objet certes, mais qui ferait profit des forces d'âme par le biais d'une matrice qui en orchestrerait le partage direct ou indirect.

– Mais dans ce cas chère Morganie, que faites-vous de l’intelligence qui la commande?

– Je ne dis pas que cet objet est entièrement représentatif  de ce que nous cherchons mon cher Néphysthéo. Je veux simplement pouvoir cadrer ce qui semble capable d’ajouter des notions cognitives à de l'intelligence artificielle. Donc pour le moment, je cherche à savoir comment un être basique serait capable en son début, d'organiser peu à peu l'antimatière qui le constitue. Je n'exclue pas que la Chose puisse commander un organe via une sorte de dendrite reliée à ses cellules neuronales semi-humanoïdes. L'ensemble se montrant alors capable d'acquérir et d'user d'une force mentale aliène, s'ajoutant à de la connaissance qui serait puisée là où je le pense intuitivement...

–  Et si l'on pouvait s'imaginer, laissa entendre Néphysthéo dubitatif, que peut-être, dans un néant proche, une sorte d'ordinateur géant existerait outre atmosphère: alors on admettrait qu'il pourrait aussi bien se trouver relié à la surface de Yäga par un câble vital indétectable. Puisant par là sa substance énergétique: il vampiriserait un peu plus chaque nuit le sol de la planète sacrée...

– Et pourtant, fit remarquer Habygâ, je ne suis pas loin de penser comme Morganie. Te souviens-tu mon chéri de l'apparence que prend mon grand-père lorsqu'il reçoit une entité élément d'être-suprême? Il le fait quand la porteuse de messages intelligents est digne de facultés cognitives. Il la reconnaît alors envoyée vers lui par le Très-Haut pour l'entretenir des actes courants cosmiques.

– je me souviens en effet d'avoir vu cela en compagnie de Gabryel: j'avoue que ce que nous apercevions alors ressemblait à un formidable amas d'énergie gazeuse, ou mieux, à une nébuleuse. Image éponyme du grand nuage galactique de Magellan qui gravite autour de la Voie lactée. Cela avait pris place sous la forme d'un gigantesque cercle qui était à la mesure du noyau de la planète Jupiter. Il apparaissait comme constitué par d'innombrables cellules cérébrales qui étaient interconnectées par des synapses. L’activité me semblait mouvante au gré des informations qui s'échangeaient. Ton Grand-père avait pris la même apparence, mais elle était moins dense et montrait une coloration différente.

 

Pour acquiescement, car le sujet les dépassait: l’on pouvait voir Charles-Henry et Èrmandine faisant connaitre leur approbation de façon presque laconique, par le truchement discret d'un mouvement de tête anodin. Tandis que chacun admettait mentalement que l'idée de Morganie n'était peut-être pas aussi saugrenue qu'il en paraissait au début.

 

– Ne trouvez-vous pas étrange, que seuls Morganie et Charles-Henry  aient perçu la Chose du tunnel, alors qu'elle s'attaquait aussi au mental de ma compagne questionna encore Néphysthéo.

– Je vous ai promis en effet une réponse à ce sujet, reconnut la brune déesse. Voici un point sombre qui mérite éclaircissement. Vous devez savoir que je fus la marraine éducatrice de plusieurs personnes. Dont  plus particulièrement Habygâ ici présente. Et sa mère: Athénéïse. Mais aussi Henry, et Charles-Henry. De ces gens comme moi-même, seule Habygâ est directement née déesse. Je veux dire en cela que si sa mère et moi le sommes devenues, ce fut par le biais d'une transformation qui nous fut prodiguée. Ainsi, je crois pouvoir en déduire, que seule une essence humaine ayant reçu un tant soit peu d'instruction liée aux sciences du paranormal, serait apte à percevoir la ou les "Choses" qui, j'en suis presque certaine, sont probablement reliées entre elles par ce qui les commande.

– Voilà une information d’importance, admit l'Ange-dieu de lumière. Et comme pour mettre fin à la discussion, il se leva et invita chacune et chacun à se préparer pour le départ.

 



08/06/2017
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres