le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Mais quel est donc ce marasme?

491 appréciations
Hors-ligne
  Imaginons que dans quelques milliers d'années les prouesses technologiques en général, et l'humanité en particulier, atteignent l'archétype attendu de concepts nobles qui se seraient enfin obtenus, puis partagés équitablement entre tous les êtres pensants de la planète Terre et eux...

« Fort bien! » Me direz-vous certainement septique… Car en vérité la notion d'idéal, quoi que nous fassions, restera parmi des idéologies qui sont impossibles à atteindre...
Alors, à présent rêvons à des jours meilleurs plutôt que pires... Hé oui ! Faire son cinéma reste encore "la" vision intuitive d'une certaine idée imagée de cette connaissance abstraite qui reste forcément incontournable, car encore utile à qui souhaite agir comme je le conçoit à la manière d'un très modeste auteur-poète de fiction.

Bon, je vous l'accorde, la sensibilité ne doit pas occulter le pragmatisme ni le spiritualisme. Et puis, c'est comme pour obtenir un délicieux café: vous mêlez deux notions en partie judicieusement dosées, et vous obtenez alors le meilleur d'une mouture qu'il faut encore utiliser d'une manière qui sache vous convaincre que le breuvage qui en découle s'approche assez de votre idéal...
Certes, quoi que l'on fasse, si l'on est un tant soit peu perfectionniste, on essaye de...

O.K! J'arrête et j'ouvre les yeux pour voir la réalité. Car je sais d'avance que s'écrira au bout de ma phrase le mot UTOPISME!... D'ailleurs, il pourrait bien paraître à qui d'un autre endroit que nous dans la galaxie, suivrait depuis longtemps ce qui se fait sur la planète Terre, que beaucoup des êtres pensants évolués et se ressemblants qui la peuplent en prônant en qualité l'égalité y sont pourtant nés très différents d'aspect de corps! Comme limités aussi d'esprit communautaire... Ainsi, le nihilisme de certains "arrivants" en leur souffrance qui s'y ajoute, produit de plus en plus d'êtres désabusés pour qui toute supposée vraie valeur philanthropique, devient philosophiquement une notion incompréhensible, ou même, une raison complètement dénuée de signification.

Aussi, puisqu'il semble même devenu impossible de débattre rationnellement d'un point de vue simplement relationnel entre consciences responsables, ou au moins raisonnables, on en arrive à se fréquenter par obligation, au sein d'un patchwork social géré de façon banale par des gouvernants plus soucieux de leur cote de popularité ou de leur portefeuille privé, que du bonheur papier mâché des masses populaires. Alors, on s'aperçoit très vite que toute relation associative non lucrative, et totalement apolitique, s'avère décevante pour l'être fondateur frustré d'avoir échoué. Car floué en sa noble tentative d'avoir voulu réinventer l'avant-télé. Sachant que cela aboutit à finalement s'entrainer soi-même dans le même gouffre d’individualisme profond, que l’on croyait seulement ouvert aux esprits fermés par l'obscurantisme. Tandis que chacun rejoint à son tour, les quatre-vingt-dix-neuf pour cent du peuple dont il espère encore (l'entêté) d'en convaincre au moins une seule personne (à deux tout est bleu...) pour se persuader que sa vie ne lui a pas seulement servi à suivre un troupeau de bipèdes qui se défendent mal de porter des œillères! Lesquelles sont gracieusement offertes par des "cinoques" cyniques, qui s’y entendent pour mieux nous faire accepter de marcher au pas cadencé, menés par quelques autres futés manipulateurs, pour ne faire finalement que les cent pas d'une vie de "con"! Comme le reste du monde populaire désabusé qui continue de patauger sur place, au sein d'un incommensurable cloaque financier, dont ils sont en premier les victimes crachées car désignées pour le bassinet.

Nous sommes doublement pénalisés par une gestion des ressources humaines qui s'obtient paradoxalement en privilégiant le soi-même, en même temps que développant ce qui s'aggrave. Les participants spontanés de ces mouvements déstabilisants ne font que s'engluer dans une certaine idée de l'anarchie, qui sans en douter, les conduit comme nous, à l'aboutissement prévisible d'un chambardement sociologiquement absurde.
Tout semble géré financièrement et politiquement, de manière à cibler avant tout ce qui convient le mieux pour voir s'établir la paix des masses les moins laborieuses. Monnayant le n'importe quoi social. Sans se préoccuper que c'est en majorité de cela, que des comportements se créent selon leur propre légitimité, mais en dépit du bon sens et de l’équité. C’est même en vertu du non-sens, que résulte la négation des valeurs bienséantes. Alors, il est à craindre que malgré l'abnégation courageuse de quelques moralistes générateurs de candeurs orales, auxquelles personne ne souscrira jamais, il n'y aura bientôt là que peu d'intérêt moral qui restera applicable par d'autres qu'eux...


Robert-Henri D (pensées diverses)

128 appréciations
Hors-ligne
 
Moi j'ai élevé ma voix mais quelqu'un à t-il suivi la voie du mieux vivre ensemble bon je me calme 
nous poètes sommes-nous si indisciplinés pour se révolté contre les costumes cravates
oui nous les orateurs de bon sens serions-nous entendus, certainement par le peuple mais pas les galons de la finance.
Marcher aux pas cadencés hum pour ceux qui veulent encore recevoir la bâton.
Allez vous voulez un bon café et discuter de bien vivre ensemble avec cette espoir qui nous donne la force de croire que la paix est encore possible pas avec les vautours en haut de la tour mais avec ceux qui vont se battre pour les contrer .
je rêve d'un autre monde ou les hommes aurons une âme et surtout plus d'armes bon ça va je me rebiffe et oui que voulez-vous. 
Peut_être que dans sur autre galaxie ils y a des gens qui rient bien de nous pauvres terriens en détresse.
Bien cinq années nous attendent avec son lots de combats et oui faut pas faite prendre des lanternes pour des vessies.
et les pauvres retraités ont travaillé pour une retraite convenable au faite elle est minable  et puis il vont encore piocher dans leur beurre alors que la crème celle des milliardaires  est bien conservée pour enrichir leur meule.
et la planète elle va encore mangé du Monsanto à non il doit avoir la tête à toto et vivre dans un ghetto comprendra t-il la misère de ses gens qu'il exploite pour brasser ses milliard.
l’énergie par la mer oui c'est possible et l"énergie renouvelable bien sûr alors stops au nucléaire il n'est pas trop tard pour bien faire  
Mais avec les cocos aux bras long nous allons mené notre bras de fer pour tomber leur ministère de milliardaires qui en veulent toujours plus.....
Bon qui va me faire taire là hum
Quand je regarde les oiseaux voler j'aimerais les suivre dans leur voyage et leur donner courage pour affronter la pollution qui en tue au cour de leur traversé avant de atteindre leur destiné.
bon je vous dit sur ce bonne soirée et belle nuit les amis  
 

 
BéBé

491 appréciations
Hors-ligne
Bien entendu mon amie, et même si pour le moment l'avenir des retraites reste un peu flou... j'ai tout de même retenu ceci qui répond de manière positive au dernier chapitre de mon exposé: il est clair que si le plan Macron opère au détriment des retraités plutôt à l'aise, puisque ces derniers seraient pour l’instant les seuls à laisser des plumes dans la réforme, il faut reconnaitre en revanche qu'il profite à l’ensemble des salariés et plus largement encore aux autres actifs (dont le courageux travailleur indépendant qui fait le choix d'être déclaré plutôt qu'être chômeur et s'enrichir en bossant au Noir...)

55 appréciations
Hors-ligne
intéressant
@micalement
Gabrielle

491 appréciations
Hors-ligne
En fait je crois qu'il faudrait déjà freiner cette dérive malsaine qui fait que les salaires de la classe ouvrière laborieuse (travailleurs indépendants compris sont souvent peu motivants face aux aides destinées aux sans emploi professionnels (entre autre)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres