le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net


Sur une idée de Bébé...

598 appréciations
Hors-ligne
Bébé à écrit: Bonsoir
Je voulais aussi proposer un texte poètes des rues
le texte à 3 fois 4 lignes et entre chaque paragraphe à vous de mettre vos quatre lignes avec ou sans rime a bientôt 

156 appréciations
Hors-ligne

185 appréciations
Hors-ligne
Bonjour. Voici le texte

Poètes des rues
Les poètes des rues
Écrivent leurs vers sur les trottoirs,
leurs mots sont le miroir de notre histoire,
A vous passant devoir le message de leur plume.



Les poètes des ruelles
En hiver gravent sur les murs sales,
la misère d’une vie cruelle,
enlacée dans le froid glacial.



Les poètes chanteurs
entonnent le refrain de nos malheurs.
Mais qui peu entendre leurs cris
si le public écoutent des orateurs sans valeurs.

Combler les espaces
Bonne journée à tous bisous

Dernière modification le mercredi 11 Janvier 2017 à 13:29:53
BéBé

598 appréciations
Hors-ligne
Poètes des rues
Les poètes des rues
Écrivent leurs vers sur les trottoirs,
leurs mots sont le miroir de notre histoire,
A vous passant devoir le message de leur plume.

Bouches qui engloutissent
À l'issue des caniveaux du temps
Leurs écrits gisants entre les pavés
Font croître la fleur imaginée. (Robert)


Les poètes des ruelles
En hiver gravent sur les murs sales,
la misère d’une vie cruelle,
enlacée dans le froid glacial.



Les poètes chanteurs
entonnent le refrain de nos malheurs.
Mais qui peu entendre leurs cris
si le public écoutent des orateurs sans valeurs.

Combler les espaces

185 appréciations
Hors-ligne
super
à qui la suite
bonne journée à tous
bisous amicalement
Béa
BéBé

156 appréciations
Hors-ligne
Poètes des rues 

Les poètes des rues 
Écrivent leurs vers sur les trottoirs, 
leurs mots sont le miroir de notre histoire, 
A vous passant de voir le message de leur plume. 

Bouches qui engloutissent 
À l'issue des caniveaux du temps 
Leurs écrits gisants entre les pavés 
Font croître la fleur imaginée. (Robert)
 

Les poètes des ruelles 
En hiver gravent sur les murs sales, 
la misère d’une vie cruelle, 
enlacée dans le froid glacial. 

Saltimbanque et hirondelle
Jouent du coeur la comédie
En fugue de jouvencelle
Des faubourgs du vieux Paris (Gabrielle)

Les poètes chanteurs 
entonnent le refrain de nos malheurs. 
Mais qui peu entendre leurs cris 
si le public écoutent des orateurs sans valeurs. 

Combler les espaces

Dernière modification le jeudi 12 Janvier 2017 à 10:39:01

185 appréciations
Hors-ligne
bravo maintenant RaRa à toi fini le poème douce amie
amicalement
Béa
BéBé

598 appréciations
Hors-ligne
Allez Rara, Allez Rara, allez... Allez Rara, Allez Rara, allez!

185 appréciations
Hors-ligne
bonjour allez douce Rara fini
bon les amis on l'encourage.
bonne journée à vous tous bisous
BéBé

156 appréciations
Hors-ligne
allez ma belle Rachel mets nous ta belle écriture
bisous, bisous à tous
@micalement

185 appréciations
Hors-ligne
Coucou tout le monde va bien
bon week-end à tous
Mes amitié
Rachel ou es tu
week-end en famille ou tu te repose
bisous amical les amis
BéBé

598 appréciations
Hors-ligne
Moi ça va... la pleut à fait suite à la neige. (mon bonhomme n'a pas vécu)

55 appréciations
Hors-ligne
orage et grêlons pour nous, la neige est en limite mais pas pour nous
@micalement
Gabrielle

185 appréciations
Hors-ligne
Hé ton bonhomme est mort maintenant c'est une petite mare au canard sourire 😊
bonsoir Gabrielle belle soirée à vous deux bisous ❤ 💋
BéBé

598 appréciations
Hors-ligne
@BéBé@

Si tu veux bien: je propose de conclure ainsi  ton petit exercice:

Poètes des rues 

Les poètes des rues 
Écrivent leurs vers sur les trottoirs, 
leurs mots sont le miroir de notre histoire, 
À vous passants, de voir le message de leur plume. 

Bouches qui engloutissent 
À l'issue des caniveaux du temps 
Leurs écrits gisants entre les pavés 
Font croître la fleur imaginée. (Robert)
 

Les poètes des ruelles 
En hiver gravent sur les murs sales, 
la misère d’une vie cruelle, 
enlacée dans le froid glacial. 

Saltimbanque et hirondelle
Jouent du cœur la comédie
En fugue de jouvencelle
Des faubourgs du vieux Paris (Gabrielle)


Les poètes chanteurs 
entonnent le refrain de nos malheurs. 
Mais qui peut entendre leurs cris 
si le public écoute des orateurs sans valeurs.

Vous peut-être? Qui savez les entendre...
Pour ce qu'ils sont: promis pour rêver
Autrement et vouloir, généreusement,
Comme Anges-cœur... vivre pour aimer. (Robert)

 

55 appréciations
Hors-ligne
@micalement
Gabrielle

598 appréciations
Hors-ligne
Merci, et à présent chacune peut à sa guise le reporter dans son blog respectif.


185 appréciations
Hors-ligne
Bonjour superbe bravo bonne journée à vous deux biz
BéBé

598 appréciations
Hors-ligne
Sachant qu'ici comme dans les autres rubriques du FORUM, tout le monde peut ouvrir et participer aux sujets...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres