le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

L'Amende-Terrestre (ou quand Lucien voyage au centre de la Terre!)

– Me croirais-tu Lucien, si je te disais que parfois le mal peut-être un bien?

– À cela je vous répondrais que l’amour est un mal qui fait du bien, et inversement.

– Et si je te disais qu’un anathème peut-être brisé… Me croirais-tu?

– Bah, je crois savoir que vous fûtes condamné, et donc frappé par ce que vous dites.

– La malédiction, Lucien, n’est plus ce qu’elle était. Les choses ont évolué. Le mal a changé de côté.

– Si tu veux me faire penser que la technologie évolutive est un mal qui fait du bien, alors dans ce cas, permets-moi de douter que les dieux l’utilisent. Et vous-même n’êtes au mieux, il me semble, que considérable à l’inverse d’un dieu de bonté!

– Qui sait Lucien si justement à l'instar d'un certain Tao… Bon, je ne dispose certes pas des mêmes pouvoirs que Junyather, mais en revanche, grâce à la technologie des humains, il se pourrait qu’un jour… Mais viens: je vais te montrer quelque chose qui va peut-être te surprendre.

 

Belzéé invita cette fois Lucien à entrer de concert dans une sorte de nacelle de téléportation vaguement ovoïde, qui les transporta instantanément dans une autre cavité dont il semblait que ce fut une sorte de sphère de dimension incertaine.

– Jusqu'où m’avez-vous cette fois entrainé, émit Lucien qui se sentait devenir la proie privilégiée d'un violent mal de tête.

– Tu te trouves au cœur d’un ensemble métallique solide que vos chercheurs ont nommé "noyau solide interne". Lequel est protégé par un liquide essentiellement constitué d'azote liquide… la "discontinuité de Lehmann" dont la très basse température nous isole ainsi de la fournaise d'environ quatre-mille degrés que connaît le "noyau liquide externe" de la terre. Certains scientifiques humains ont nommé ce lieu "l’amande terrestre" sans savoir qu'elle est creuse, ni même se douter que j'ai trouvé le moyen d'en occuper tout l'espace. Cet ensemble est considérable. C'est aussi  une partie qui est hautement utile au magnétisme de la planète par le fait de sa rotation inversée.

– Hum… Selon des théories, le champ magnétique terrestre est dû aux courants électriques qui parcourent le noyau externe pour ce qu'il contient de métaux en fusion, alors, vu qu’ici la température est clémente…

– Tu oublies déjà Lucien ce que je viens pourtant de te préciser: en l'occurrence, le rôle refroidisseur de l'azote liquide! Qui plus est, nous nous trouvons à bénéficier d'une immense poche d’air climatisée. Et sa composition gazeuse est identique en pureté, à celui qui soufflait jadis sur la cime des arbres de ta chère forêt ardennaise bien avant l'émergence des premiers de tes ancêtres.

– Et ces lumières mouvantes, Belzéé, d’où viennent-elles?

– L’une est en toi, l’autre autour de toi, et d’autres encore sont le fait des champs magnétiques.

– Tu veux peut-être parler de l’effet dynamo…

– Oui Lucien, mais tu n’as pas tout vu, alors à présent, si tu veux en apprendre d'avantage que ce que pensent connaitre tes professeurs d'études supérieures: lève-toi et suis-moi… Car vois-tu mon cher petit poète, si vous autres les humains considérez que parmi les ensembles vivants connus pour plus matériels que spirituels à ce jour, vous êtes ceux des êtres complexes qui sont probablement les plus évolués de la terre, cela tient peut-être au fait que des chimistes et des physiciens ont voulu démontrer que les mêmes atomes et molécules qui existent dans le monde dit  'inerte', ne le sont finalement pas plus que vous. Alors que pourtant cela qui fut issu de ceci revient pour s'y mêler à nouveau, afin de recommencer d'autres cycles et mutations d'adaptation. Lesquelles mutations ont déjà été obtenues et le seront encore ailleurs que dans votre système solaire! Toutes les évolutions de par le cosmos sont plus ou moins régies par  de multiples conditions. Et elles sont changeantes au gré des hasards quand ils sont incontournables… Mais c'est tout de même en évoluant plus ou moins harmonieusement, d'une façon plutôt qu'une autre, que l'humanité, qui ne fait qu'imaginer ses dieux à la diable, restera certainement tributaire longtemps encore, ou au moins en rapport, avec la sempiternelle énigme! Il te faut donc savoir que l'organisation, comme la désorganisation du monde vivant, dont tes semblables s'appliquent à nier encore d'où provient l'amorce de son origine embryonnaire, peut aller très loin. Et peut-être bien au-delà de ce que beaucoup rangent dans des tiroirs secrets polichinelle, en tant que dossiers pompeusement classés X, car en rapport avec le monde étrange du paranormal qu'ils ne savent expliquer.  Est-ce par manque de savoir que l'humanité préfère oublier certaines évidences? Ou est-ce faute d'entendement qui serait suffisant pour l'expliquer rationnellement? Et puis, sachant pertinemment que si certaines molécules énergisantes produisent en se rassemblant, ce qui  aboutit jusqu'à former des organites (noyau, chloroplastes, mitochondries, etc.) qui sont autant de constituants ordonnés que l'on trouve en nombre dans des cellules. Imaginant d’autre part, que des êtres unicellulaires, tels d'immenses protozoaires pourraient provenir du plus loin de l'espace cosmologique, et donc d’un monde encore inconnu de la science contemporaine humaine. Admettant que cette abomination à laquelle se frottent en ce moment même des êtres suprêmes… Cette "Chose"! Dont la taille exorbitante serait inversement proportionnelle à celle que nous considérons d'être, nous qui sommes infiniment petits par rapport à elle… Puisque moins importants que grain de sable par rapport à la seule planète Terre… Elle-même étant insignifiante au regard d'une galaxie... Et attendu que, pour aboutir à notre "bébête" refuge, n'ayant  pas réussi pour le moment (semble-t-il) à progresser génétiquement dans son évolution comme autant l'autre complice… Sinon que dans la dimensionnelle… Tout en restant structurellement à  un stade primaire: on en arrive à imaginer que cette "Chose"… Dont on ne peut exclure, qu'elle soit juste attentive d'un complément de matériel génétique, mêlé ou issu d'un autre organique, n’attendrait plus guère en fait, qu’une intervention hasardeuse, pour finalement "s'exploser" d'exultation en devenant grandiose!...

 

   Tout en écoutant le long monologue auquel il ne comprenait rien (et pour cause) Lucien avait suivi Belzéé dans un dédale de couloirs entièrement constitués de métaux. Soudain, au sortir d'un ultime cylindre d'acier, Il se trouva à contempler des images panoramiques dont l’affichage circulaire d’au moins trente mètres de haut lui donnait, outre un certain tournis, l’impression extraordinaire de se sentir en immersion dans un autre lieu, mais à un autre moment que celui présent! Et puis sur un claquement de doigts du prince des ténèbres, ils disparurent à nouveau… Pour mieux réapparaître installés cette fois au centre de cette enceinte qui se découvrait infiniment supérieure en taille, à celle du plus immense des stades vélodromes de la terre. Alors le Pelleteur de Nuages ne sut plus où porter son regard, tandis que son hôte s’activait déjà sur d'étranges figures hologrammes, dont il manipulait par de simples gestes, les pages transparentes.

 



18/07/2017
29 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres