le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Extrait 3 du chapitre 41

Néphysthéo en était là de sa pensée alors que le petit jour s'annonçait sur la planète Yäga…

 

Il revoyait le soir bénit où sur l'autre planète sœur, la barque l'avait conduit sans rechigner jusqu'au ponton d'en face. En produisant les mêmes faits et gestes, Il était passé à son tour par le même chemin qui, d'un même élan timide, fut autrefois parcouru par la douce Athénéïse. Et puis en murmurant le non de sa belle afin de courage, il avait gravi les marches constituées des mêmes longues pierres devenues boiteuses par l'usure du temps et la froideur des hivers. Tout comme l'avait vécu la mère de son aimée, il avait atteint le grand perron toujours éclairé par sa lanterne bizarre. Et une fois qu'il était arrivé devant la porte monumentale, avec autant d'émoi qu'Athénéïse en eut avant lui, il en avait levé puis relâché le lourd marteau de bronze qui était allé cogner sur la plaque d'acier protégeant depuis, le bois vieillissant de l'imposante menuiserie.

 

Il semblait alors à l'ange dieu de lumière, d'avoir gravi les escaliers comme à l'inverse le profane emprunte pour la première fois ceux descendant d'un temple Maçonnique, et qui le conduisent directement dans l'étrangeté du Cabinet de Réflexion. Mais ceux-là plus simplement permettait d'accéder au perron d'un manoir, existant plus particulièrement dans une autre version de notre monde, et toujours éclairé de la même manière ancestrale que cultivait presque jalousement, car en digne conservateur, un majordome devenu sans âge par la volonté d'un maître qu'il lui convenait de servir dans les deux dimensions. Dont celle populairement nommée « l'autre dimension ». Alors qu'il semblait se prétendre pourtant ce soir-là pour Néphysthéo, de pouvoir entrer en bienvenu, dans une sorte de sanctuaire réservé à une élite dont il ne pouvait plus faire partie pour l'avoir un temps reniée et même combattue. Il s'apprêtait donc avec logique à s'en voir refuser l'entrée. Et pourtant il perçut clairement le glissement du loquet verrou libérant la porte qui s'ouvrit… Mais cette fois, aucun courant d'air malicieux n'emporta aucune lumière…



05/01/2017
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres