le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Etrange situation...

 

    Lucien avait à présent recouvré une façon de de se déplacer plus humaine, il s’aperçut pourtant, incrédule, qu’il lui était possible de gravir des marches usées qu'il croyait n'être qu'hologrammes... Il le fit donc, par curiosité, jusqu’à aboutir sur un perron improbable qui était éclairé par une torche bizarre. Laquelle laissait voir la présence d'une importante menuiserie de vieux chêne entourée d'un halo de brume blanche. Elle était munie d’un heurtoir en bronze, comme autrefois les portes des manoirs. Alors, pour s’assurer qu’il ne rêvait pas, notre poète leva plusieurs fois la pièce de métal qui retomba sur son socle en faisant un bruit conséquent. Cela déclenchant le glissement simultané d’un loquet, et puis il y eut un grincement de gonds qui s’arrêta en même temps que le perron se dérobait sous les pieds de Lucien, soudain surpris de se trouver à nouveau en état de lévitation.

Où… M’avais-tu pour cette fois, entraîné?

Lucien se sentait en devenir d'être la proie d'une visible fébrilité. D'autant que le Pillywiggin avait disparu…

Tu étais devant l’entrée du manoir qui existe sur l’île où habite ton ami Topiary. Mais je dois avouer que sans son accord, je n’aurais pas su t’y emmener. D’où, notamment la raison de sa présence tout-à-l'heure...

Ainsi ce petit sacripant s’est une fois de plus joué de moi!

Non Lucien. Et puis tu ne dois pas le sous-estimer, car c’est par lui que parfois, tu as vent de celui qui soufflait autrefois sur la cime des arbres de ta chère forêt ardennaise.

Et cette lumière qui m’éclairait: d’où venait-elle ?

C’est Marie qui l’a allumée pour toi.

Ainsi la boucle est bouclée: me voici revenu au même point d’interrogation que l’autre nuit, au bout du vieux ponton, puisque tout ce qui se matérialise sous mes yeux semble me fuir dès que je le veux toucher du bout des doigts…

Non Lucien, car la fois prochaine tu iras plus loin.

 

La manière qu’employa Belzéé pour permettre à Lucien de se trouver du côté du monde qu’il souhaitait dès lors rejoindre ne fut révélée qu’à lui-même. Et d’ailleurs, notre poète aurait été bien en peine de le dire! Car au petit matin il s’était réveillé dans son fichu lit de camp. Dans sa fichue grotte. Dont le bloc de granit encombrait toujours le fond. Reste que le droïde manquait à l'appel. De même que son présumé ami Topiary.

 

 



09/11/2017
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres