le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Encore ces racines!

      Charles-Henry était revenu lui aussi à l'endroit de la caverne. Il avait formulé l'intention d'y rester une bonne partie de la journée, proposant de la faire aménager plus confortablement. Aussi, ses Elfes constructeurs avaient déjà fait du bon travail quand l'ex majordome avait repris le chemin du manoir accompagné de l'un deux. Au moment où tout fut terminé, en passant par les arbres, les autres avaient tenu à rencontrer leurs amis Pillywiggins, dont une partie non négligeable, montait une garde vigilante parmi les branchages de l'Arbre Faye qui semblait redevenu lui-même. Mais c'est à peine s'ils commencèrent à communiquer avec leurs compagnons disséminés parmi les essences bordant la clairière qu'avait eu lieu le premier spasme...

 

Tout d'abord, il sembla que quelque chose bougeait dans le sol:

 

– Les racines! Voici de nouveau qu'elles s'activent avait dit le prince Artiary… Je crains que cela ne présage rien de bon. Nous devons certainement nous préparer à combattre. Alors ce serait une bonne chose que vous alliez prévenir tous les autres proposa-t-il à son ami Elfe qui sans perdre une seconde, s'élançait aussitôt dans le vide.

– Prévenez aussi les gardes Athsérians et la déité qui les commande, hurla encore Artiary à l'Elfe qui volait plus qu'il ne sautait d'arbre en arbre en s'aidant de fines lianes, pour accomplir plus promptement sa mission.

 

Morganie arriva la première par les airs, et c'est en voyant Artiary allongé sur le côté, l'oreille plaquée contre le sol, qu'elle comprit qu'il se passait en effet quelque chose d'anormal.

– Madame, j'entends des vibrations importantes, la renseigna Artiary en se relevant… C'est un peu comme si la terre allait soudain se mettre à trembler!

– Nous voici, dirent ensemble Habygâ et Néphysthéo qui venaient juste d'arriver d'une tournée d'inspection… les gardes n'ont rien détecté au niveau des sept orifices. Sinon que durant la dernière nuit, bien qu'elles soient restées largement endommagées, les racines se seraient débarrassées des traits qui les empêchaient de se rétracter.

– En effet, confirma Morganie, j'ai même demandé à Japiary de se faire le plus discret possible, car il est requis pour surveiller le phénomène de plus près. À son plus récent retour, il m'a affirmé que les racines reprenaient peu à peu leur constitution  végétale normale en s'enfonçant cette fois profondément dans le sol.

– Cela serait plutôt bon signe il me semble, dit Habygâ, en interrogeant toutefois Néphysthéo du regard, comme pour l'encourager à mettre sa propre intuition à contribution de la sienne.

– Hum, je ne vois pas cela de manière aussi sereine. Si l'entité qui s'est mêlée à l'Arbre tend à lui rendre sa physiologie végétale: c'est peut-être qu'elle aurait finalement décidé de le quitter dans un but précis que nous ignorons.

– Vous pensez qu'elle va nous attaquer, demande Artiary, soudain inquiet?

– À moins qu'elle n'ait décidé de fuir, lui répondit l'ange-dieu de lumière, comme s'il voulait rassurer le vaillant petit être.

– Je vais aller voir cela de plus près, annonça Morganie, sachant bien que le sol jonché de poussière chargée en électrons restait interdit à tout passage.

 



14/07/2017
15 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres