le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Délicieuse offrande ...

   Pareille à une délicieuse offrande lunaire qui serait inondée par sa propre lumière: on pouvait voir atterrir doucement la sphère de Gabryel. Il l'avait fait se poser pour la circonstance au proche sommet d'un tertre, tandis que Morganie et sa sœur Èrmandine officiaient respectivement à droite et à gauche de la colonne au sommet de laquelle elles avaient fait installer un miroir parabolique. Lequel avait été entièrement conçu selon des plans qui furent conjointement étudiés et dessinés par Néphysthéo, et Charles-Henry.

 

Dans l'enceinte de ce lieu, il y avait tant eu nombre d'Athsérians éternels qui souhaitaient prendre part à la cérémonie, que les gradins de marbre semblaient avoir disparu sous eux. Mais quelle que fut sa fonction, chacune et chacun retenaient à présent leur souffle, comme s'ils n'avaient eu d'autre choix pour s'autoriser la cérémonie. Sinon qu'à la condition de subir un état silencieux qui se percevait proche de l'apnée en eau profonde, tant ils ou elles étaient fébriles:

 

Pensez donc! Avait dit Habygâ à son père: c’est probablement la première fois qu'un sanctuaire dédié à leur lune et au nom d'Athséria servira pour une telle tentative...

 

Il y avait bien eu sur la Terre une expérience de ce type, au cours de laquelle un événement imprévu s'était produit. Habygâ s'était souvenue de l'avoir entendu. Et ce, par la bouche de l'ange-dieu guerrier de lumière Erzeré. Lequel avait alors pour mission de la défendre en cas d'attaques de toutes sortes. Il assurait pour elle, la fonction de garde du corps. Cela s'était passé à l'instant réussi, d'une sextuple cérémonie qui avait eu lieu sur le vieux continent Européen. L'ambition était de faire converger le rayonnement obtenu en cinq points éloignés de cent kilomètres environ, afin de le renvoyer vers un autre, central, où officiait Habygâ. Et donc décupler l’énergie finale en réunissant en un seul faisceau, ceux qui se produisaient à partir de cinq sanctuaires disposés tout autour. Ce nombre précis représentant les cinq couleurs d'Ardvina (déesse chasseresse ardennaise à l'image de la Diane romaine). Ces lieux de culte comportaient chacun leur colonne. Ils étaient disposés selon le schéma des cinq pierres plates qui se retrouvent pour chaque sanctuaire selon une géométrie concentrique... Ce jour-là, à l'instant qui vit l'aboutissement de la grande convergence de La Lumière des Justes, Erzeré avait brandi Excaliatura que lui avait confié Gabryel. Le signe de salut, qui se voulait avant tout respectueux, fit qu'un rai de cette lumière sacrée avait blessé L'HOMBRE en rebondissant sur la lame tout à fait par hasard. L'incident avait eu lieu lors qu'il se trouvait à plusieurs centaines de mètres de là, embusqué sous l'apparence d'un grand aigle noir. Il s'était positionné là, dans le but de les espionner à partir d'une aire qui était située près du sommet d'un haut crêt constitué d'ancienne roche basaltique. Se faisant, la lumière des justes l'atteignit si bien qu'il ne put retenir un cri de douleur que l'ouïe hypersensible de l'ange-dieu de lumière localisa si vite, que l'aigle blessé préféra pour cette fois jouer la prudence. Alors il avait pris son envol, bien que son aile touchée le rendit assez maladroit...

 



09/08/2017
13 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres