le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

Chant silencieux

 

 

   Ô déesse dans nos nuits, lorsque tu illumines nos sommeils de lumière coulée et mystique comme si issue de néoplasticisme: rends-tu magique notre lit creuset tellurique? Dans ton onde océanique où chaque soir l'on se découvre atypique, est-ce ton alchimie sacrée qui rend le magnétisme humain non mimétique?…

   Quand le chant silencieux de Séléné se mêle à de mystérieux champs de force, c’est peut-être pour mieux encore saluer la venue de quelque nouveau dieu et qu’alors, par sa lumière protégeant la terre, s’éclaireront d’autres regards neufs! Le fait est que pour tous les justes dont Erzeré-Gabryel faisait à présent partie, il est convenu que c’est en premier par la spiritualisation que s'obtient généralement cet éclaboussant phénomène… Mais c'est aussi par cela que sur terre se combat l’anxiété nocturne et que la peur de ce qui est sombre tend à disparaître. Pour l'idéalisation qui s'attend, toute crainte est alors absorbée par l’éther enfin associé aux pouvoirs du nirvana!... Ainsi se fondait l’espoir qu’un nouveau "Pacificateur" allait nous être donné… Et que dès demain, son esprit réjouira jusqu’à ceux qui vivent mortifiés de l’autre côté de l’univers: et même… on peut penser qu’ils sublimeront ce messie quand pris dans la glace de l'incommensurable détresse humaine, cessera enfin de résonner leur glas fantôme…

*

 – Grand-Père Gabryel, c’est étrange, mais j’ai eu tout à l’heure la vision d’un jeune humain frappant à notre porte. Or, lorsque j’ai ouvert, il n’y avait personne.

Cher Erzeré-Gabryel, celui-là reviendra bientôt car il se trouve qu’il est déjà présent dans l’accomplissement de ton destin.

Quand même… Et vous mes parents, ne trouvez-vous étrange que le Suprême se soit contenté de me renvoyer sur la terre à l’issue d’un bien curieux bain?

Ce qui pourrait me surprendre mon fils, lui avait répliqué Habygâ, c’est l’aisance et la rapidité de tes déplacements depuis que tu es revenu. Certes, feu Erzeréchnénide dont tu portes en partie le nom, nous avait habitués à des prouesses, mais pour toi c’est très différent. Tu me sembles devenu non seulement doué d’omniprésence, mais de surcroît, te voici aussi impétueux que ton père! Et cela au point d’en être imprudent. Ainsi, à peine as-tu détecté la présence d’un intrus que déjà tu lui ouvrais la porte!

Mère, j’ai parfois le sentiment que mon corps ne m’appartient plus que partiellement. Et toi mon père. Qu’en dis-tu?

Ce que j’en dis mon fils, c’est que tu nous es revenu complètement nu, prostré sur la terrasse, et plus mouillé qu’une pluie torrentielle. Cela trois semaines avant le retour de la sphère vide, dont tu n’as plus besoin pour traverser l’espace: puisque tu dédaignes aussi les vortex. Certes, ta mère et moi pouvons faire aussi cela, mais sur des distances relativement limitées. Tandis que toi, tu me sembles devenu capable d’utiliser l’énergie sombre pour te rendre instantanément avec elle au-delà de l’univers connu!

Père, il me revient soudain que mon autre père m’a dit:

« voici que je vais te baptiser de mon corps. En faisant cela, je vais te donner beaucoup de ma puissance, car tu en auras besoin pour pénétrer dans l’au-delà de mon univers. »

Et bien, fit remarquer Gabryel: nous savons au moins ce que le Très-Haut attend de nous. Ainsi je suggère que toi, moi et Néphysthéo, nous rendions sans tarder chez Junyather, afin de le consulter.

*

 

 



13/11/2017
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres