le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

jeu de colin-maillard!

   À l'évidence, si Lucien n'avait pas pu participer à "l'équipée des dieux" qui se faisait trop loin de la Terre et probablement dans une autre dimension… Il restait que des images qui lui parvenaient trop souvent confuses étaient cependant assimilables à autant d’éclairs extralucides qui fusaient vers lui depuis les nues intemporelles. Révélations obtenues de témoins indiscrets qui se faufilaient parfois entre les failles de l'espace-temps jusqu'atteindre, à force de rebondissement, l'avant ou l'après de sa conscience…

 

   Et s'il gardait pour le moment les pieds sur terre, notre poète n'en était pas moins occupé à descendre un escalier si glissant qu'il risquait fort de chuter! Alors il se disait à propos que ce serait probablement pour attérir vers des profondeurs abyssales très sales. Voire abstraites. Autant que certainement assez sombres pour y sombrer d'effroi dans la gueule froidement édentée de cette sorte de "souterrain de la mort" qu'il tentait d'inspecter...

  

Le corps au bord du vertige, Lucien tâtonnait comme il pouvait dans le noir. Il venait même de fermer et rouvrir les yeux pour s'assurer qu'il ne pouvait y voire mieux. Il souhaitait connaître la fin de ce jeu de colin-maillard auquel il se prêtait à présent de mauvaise grâce. Il aurait voulu que l’aventure se termine le plus rapidement possible. Pourtant, sans le savoir, il venait de déclencher le processus mental qu’attendait son étrange interlocutrice. Alors l’image électrique qu'elle souhaitait communiquer au cerveau du poète transita par des synapses qui n'attendaient que ce signal télépathique pour la faire aboutir à des neurones qui à leur tour l’analysèrent bièvement…

           

– À présent, ouvrez les yeux!  

 

Le commandement qui avait été accompagné d’un toucher de paume sur le front de Lucien eut l’effet d’un réveil d’hypnose. Il connaissait parfaitement cela de sa mère qui pratiquait la même méthode.

 

Clignant des yeux comme on se réhabitue à la lumière, il ne put donc s’empêcher de songer à Ashneene au point de demander:

 

   – Maman!... C’est toi?

 



03/06/2017
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres