le-pelleteur-de-nuages.blog4ever.net

le-pelleteur-de-nuages

à la manière humaine

 

      Le départ depuis Yäga fut émouvant d’adieux et de promesses. Le bon Charles-Henry y était même allé de sa larme. Et d’ailleurs, Èrmandine et Estarie n’en menaient pas large.

Pour cette fois, la taille de la sphère que commandait Gabryel avait été modifiée. Elle emportait ainsi Athénéïse son épouse, leur fille Habygâ qu’accompagnait son époux Néphysthéo, et Morganie. Il fut décidé que le voyage s'effectuerait par le vortex intemporel. Ils avaient opté d’emblée pour ce mode couplé de transfert. Celui-là se révélerait certainement plus rapide et plus sûr pour l’enfant à naître que la téléportation individuelle. Cela évitant ainsi une désagréable, car parfois douloureuse, reconstitution cellule après cellule, dont on ne connaissait pas l’influence sur un embryon dieu conçu physiologiquement à la manière humaine, et donc autrement constitué que le sont ceux directement issus des fruits de l’Arbre-de-vie du Jardin d’Éden.

Ils avaient ainsi rejoint l'autre manoir sans rencontrer le moindre problème.

Et puis les mois de la Terre avaient passé leurs jours à effacer des nuits sur le calendrier des humains… et à présent, comme Gabryel l’avait vécu bien avant pour Athénéïse, c’était cette fois Néphysthéo qui avait amené Habygâ jusqu’à la clairière mythique. À ceci près que ce ne serait pas Morganie qui allait les recevoir…

 

 

 



25/10/2017
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres